st_loup_slide_page-e285a4

Gendarmerie :Visite d'inspection du commandant Gros

Visite d’inspection du commandant Gros   

« En mai, le système de plainte en ligne sera opérationnel »

 

De gauche à droite, le  sous-préfet Didier Doré, le commandant Emmanuel Gros, le lieutenant René Derringer et les militaires de la CoB de Saint-Loup. 

  Le chef d’escadron Emmanuel Gros  débutait, jeudi 31 janvier la  traditionnelle période des inspections sur la compagnie de Lure, par la visite des cantons de Saint-Loup et Vauvillers.

 Cette première sortie était l’occasion pour le commandant Gros de présenter à  Didier Doré, sous-préfet de l’arrondissement de Lure et aux élus des deux cantons réunis dans la salle Maz Miori de Magnoncourt, le bilan de l’action de la communauté de brigades (CoB) de Saint-Loup, un effectif de vingt–deux militaires dont 7 femmes et 4 gendarmes volontaires. Le sous-préfet a rappelé, malgré des budgets contraints, la priorité pour les professionnels de la sécurité publique «  d’assurer la sécurité des concitoyens ». 

  Au 1er août 2012, le lieutenant René Derringer  a pris le commandement de la Cob qui intervient sur 36 communes. La dissolution de la brigade de Fougerolles a entrainé une  restructuration importante pour l’unité.

               La lutte contre l’insécurité, préoccupation permanente en 2012

  « En 2012, la CoB de Saint-Loup  a développé une activité particulièrement soutenue et intense » a souligné le commandant Gros. Les gendarmes sont intervenus à 664 reprises à la demande du CORG de Vesoul, sans compter les interventions suite à appels directs et à l’initiative des militaires. Pas moins de 589 crimes et délits de délinquance générale ont été constatés contre 418 en 2011, un peu moins  de 40 % des faits ont été élucidés, ce qui est conforme à la moyenne nationale. Le nouveau logiciel « Pulsar» dont s’est dotée la gendarmerie au 1er janvier 2012 est un outil auquel chaque  militaire de l’unité s’est adapté, permettant  une vision plus précise  de la délinquance sur les circonscriptions. A partir de mai 2013, le système de pré-plainte en ligne sera opérationnel, il concernera les plaintes contre X.

  La délinquance de voie publique est en hausse sensible sur la circonscription comme au niveau national, 191 faits ont été constatés contre 116 en 2011 et 147 en 2010. 95 affaires d’atteinte aux personnes contre 68 l’année précédente souvent dans la sphère familiale sur fond d’alcool mais également pour des motifs crapuleux.

  Côté routes, la lutte menée en 2012 par la CoB  sera significativement intensifiée en 2013, en particulier contre les infractions liées à l’alcool, à la consommation et au trafic de produits stupéfiants. « Nous ne pouvons pas baisser les bras dans ce domaine » insiste le commandant Gros. Une soixantaine d’accidents matériels et 25 accidents corporels ont fait 3 tués et 14 blessés graves dans les deux cantons. Les hommes de l’adjudant Derringer ont  relevé  129 infractions à la vitesse, 24 conduites sous l’influence de l’alcool et 4 sous  produits stupéfiants. 

                   La priorité en 2013, combattre le fléau des cambriolages

  Parmi les faits qui impactent fortement la vie des concitoyens, les gendarmes ont enquêté sur 94 cambriolages contre 51 en 2010 et 71 en 2010. Ce phénomène qui touche l’ensemble du territoire national sera combattu avec une acuité toute particulière sur la commune de Fougerolles particulièrement vaste, où la vidéoprotection sera implantée en attente de résultats probants comme c’est déjà le cas à Luxeuil, à Lure et à Saint-Loup, récemment doté. Ces résolutions fondamentales sont le fruit des enquêteurs et du travail en amont  des techniciens chargés de la police technique et scientifique.

(article extrait des Affiches de la Haute-Saône)

 ***

Notification aux actualités
Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !
Coordonnées de la mairie 7 rue Henry Guy 70800 SAINT LOUP SUR SEMOUSE Tél : 03 84 49 06 22 - Fax : 03 84 94 20 74 Contacter la mairie